En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies. X

Une déco façon hacienda


Blues de la rentrée ? Vite, on met un peu de piment dans la déco ! Drawer vous invite à découvrir des idées 100% caliente chippées aux intérieurs d'inspiration latino ! Olé !

« Hola ! Que tal ? »
Vous aussi vous avez fait 2 ans d’espagnol au collège et vous vous prenez pour une véritable latina à chaque fois que vous partez en vacances à Barcelone avec Jules (alors que personne ne vous comprend dans les boutiques) ? Vous revendiquez les origines de votre arrière-arrière grand-mère pour justifier le fait que vous insultez tout le monde en voiture et que vous savez super bien faire la paella (d’ailleurs, on prononce « paellia »). Oui vous êtes clichée. Mais ne vous inquiétez pas, on fait toutes pareil. Pourquoi ? Parce que l’Espagne et les autres pays latinos comme le Mexique, l’Argentine ou encore le Chili… Ça fait rêver, surtout lorsque l’été se termine et qu’on se dirige dangereusement vers notre routine mortifère : métro boulot dodo. Paysages à couper le souffle, architecture époustouflante et pleine de bonne humeur, accent chantant et —> tapas <—… Les pays de culture hispanique ont l’art de nous charmer. Alors pour mieux vivre la rentrée, et si on s’inspirait d’eux pour notre déco ? Cap sur une décoration Hacienda pour retrouver le moral !
Un mur 100% jaune pétant !

Vous avez dit authentique ?


Petit point culture pour commencer ( no worries Stéphane Bern on est là) : Qu’est-ce qu’une Hacienda déjà ? En cherchant brièvement sur Wiki, on lit que c’est une « exploitation agricole de grande dimension entourant des locaux d’habitation », qui brille notamment par ses qualités architecturales. En gros, c’est une ferme, version latino. Et petit détail pas des moindres, on nous apprend qu’en Amérique hispanique, le proprio des lieux s’appelle « el hacendado », ou mieux encore « el patrón ». El patrón ? Mais nous aussi on kifferait d’être la patrón ! Nous aussi, on rêve de cette vie gorgée de soleil, de chaleur et d’aventures extraordinaires, de ce dépaysement total en Amérique du sud ou en Andalousie… Seulement on est là, bloquées chez nous. Avec le risque de ne pas revoir le soleil ni des températures correctes avant des années (#jesaisjabuse). Alors, on va devoir miser sur la déco pour voyager, et gagner en bonne humeur et positivité.… C’est la que la tendance hacienda fait son entrée (olé !)

Qui dit déco hacienda, dit tout d’abord personnalité et authenticité. Les haciendas sont de grands espaces et sont souvent aménagées de bons gros bahuts et meubles rustiques de caractère. Exit le minimalisme et l’épuré, l’intérieur n’est que tradition. Un festival de matières, de couleurs et de petits détails dans lequel aucun cm2 n’est laissé au hasard.

Premier allier de taille pour se créer une déco latino, le bois. On parle ici de bois noble, massif ou récupéré et plein de vécu, comme l’aiment les anciens… Une matière travaillée avec amour et vigueur, dans un esprit proche de l’artisanat. Bien entendu, vous n’êtes pas obligée d’adopter le total look, mais pour une déco hacienda, il faudra miser sur quelques pièces rustiques : rien de tel pour donner du caractère aux pièces ! Et là, on pense direct à une grande table pour recevoir toda la familia autour d’un bon repas. Oui parce que pour les familles latines, l’heure du repas c’est SACRÉ. Nos chouchoutes ? La table vintage en orme recyclé et métal Crude de chez Dutchbone, ou la table à manger Chennai et ses planches de manguier recyclés aux liserais multicolores… De vrais paradis pour les tapas et autres petits mets pleins de soleils que vous allez cuisiner pour vos invités ! Le bois peut également s’inviter dans le salon sous forme d’un joli buffet comme le Jove ou le Fuz de chez Dutchbone (ce dernier existe également en meuble TV pour ceux et celles que ça intéresse), ou d’une table basse un peu vieillie façon coffre au trésor (el dorado !) comme la table basse coffre VT Army. Bref, vous l’aurez compris, le bois est votre ami !

Pour une ambiance conviviale typique d’une hacienda, misez aussi sur les matières naturelles dans leur ensemble. Eh oui, rien ne vaut l’effet cuir d’un banc ou d’un bon gros canap’ à l’ancienne dans le salon par exemple. Traditionnel, confortable, chaleureux… C’est un peu comme s’il invitait tout le monde à s’assoir. On pense notamment à nos deux chouchous : le canapé en éco-cuir Bronco, et le pouf vintage en simili-cuir Revolution. Pour les chaises, vous pouvez également vous faire plaisir : entre le rotin et la corde, y a plutôt de quoi faire en ce moment. Et là il faut fatalement faire un choix : chaise Uyuni ou au fauteuil Iguazu… Entre les deux notre cœur balance… Petit détail sympatoche : un joli pouf en jute tressé à la main Fuk de chez Label 51, version jaune bien entendu.

Côté travaux, mêmes les cata du bricolage pourront se faire plaisir ! La déco hacienda aime ce qui n’est pas régulier, elle aime les défauts, les irrégularités et les matières qui travaillent et se patinent au fil du temps. Pas besoin que tout soit parfait au millimètre : Jules et vous aurez donc le plaisir de vous lancer dans la réalisation d’un mur en enduit à la taloche (depuis le temps que vous matez des tutos sur Youtube) ou sur la création d’une crédence en faïence style zellige…

Dehors ou dedans ?

Inconsciemment, une hacienda sous-entend la vie à l’air libre, à mi-chemin entre la cuisine et les champs, le salon et les plaines, la salle de bain et le lac d’en face… Ouais sauf qu’avec le super temps qu’on a chez nous, on repassera pour la vie au grand air. Heureusement, nos petits cerveaux d’humains naïfs et rêveurs peuvent facilement être trompés et c’est là que la déco latino intervient ! Eh oui, avec quelques pièces de mobilier et de décoration hacienda super caliente savamment choisies, on peut vite flouter la frontière entre maison et jardin. Pas besoin d’avoir un patio quand le salon ressemble déjà à une cour intérieure ! Alors primo, on fait le plein de lumière. Pas besoin de le répéter (mais on le fait quand même), l’un des grands avantages à vivre dehors, c’est de posséder une réserve inépuisable de vitamine D en permanence : on investit donc dans des miroirs ronds en rotin, parce qu’avec leurs formes arrondies rehaussées de pétales ou de pointes, ils nous rappellent le soleil qu’on a pas dehors (#maciasrepresente), et parce qu’il aident à réfléchir la lumière et accentuer la sensation d’espace. Un grand mur à dispo ? Idéal pour créer une compo murale 100% solaire : Tayrona, Kubu, Jane, Jackie, Jade, Ica… Vous avez clairement l’embarras du choix. 

Pour inviter l’extérieur à l’intérieur, on peut aussi choisir quelques pièces qu’on ne voit habituellement que sur la terrasse, une fois que l’été pointe le bout de son nez, histoire de semer le doute… Et c’est ainsi que la banquette en bambou Kim de chez Pomax s’invite dans l’entrée à côté de la malle à chaussure, tandis que la chaise longue qui va avec trouve face plein axe, face télévision… Le hamac noué à la main Janis se crée une place de choix dans un petit coin de la chambre ou dans un bureau, pour inviter à la lecture (et surtout aux siestes). Des paniers en fibre naturelle comme les Maja ou les Thai peuplent tous les recoins de la maison (en même temps le panier tressé, c’est un allié du quotidien : plaids, jouets d’enfants, plantes, bordel… Il accepte tout). Et les échelles en bois Sila et Hoox de chez Pomax troquent la montée vers le grenier contre une allure 100% déco, rehaussées de guirlandes multicolores.

On a pas encore parlé des tapis, mais bien entendu, ils ont carrément leur place dans ce décor exotique. Notre lubie du moment : les modèles en jute tressée comme le Track, le Lina, l’Erykah ou le Jaar… On peut aussi se faire un kiffe avec le tapis rond Pix de chez Dutchbone, et ses petits pompons ethniques super sympas !

Dernier détail d'une déco hacienda sous forme d’énigme : végétal peuplant les régions arides, je suis reconnu pour ma résistance incroyable aux périodes de sécheresse et ma contenance en eau qui peut aider les personnes perdues à survivre dans le désert. Souvent recouvert d’épines, je suis un véritable symbole en Amérique latine, notamment au Mexique… Je suis, je suis, je suis ! Le cactus. Eh oui, la plus emblématique des plante grasse contribue à faire disparaître la limite entre indoor et outdoor, et à ramener ce petit côté exotique qui fait le charme des décors d’hacienda. Pour ceux et celles qui n’auraient mais alors VRAIMENT PAS la main verte, on veut d’abord vous dire qu’on vous comprend et qu’on ne vous juge pas. Et ensuite qu’on vous conseille les modèles artificiels de chez Pomax pour tromper tout le monde… Mobilier de terrasse, miroirs solaires, et (fausses) plantes… En voilà un intérieur où l’été ne s’arrête jamais vraiment… 

100% bonne humeur

Le secret (et véritable atout) des décors latinos, c’est qu’ils ont l’art de filer la pêche ! La raison ? Là où habituellement les inspirations décos sont bourrées de contraintes du style « préférer les couleurs neutres », « ne pas mixer plus de 3 motifs différents », bla bla bla… Dans une hacienda, c’est FREE : tout ce qui donne du peps est permis (et même fortement conseillé !). 

Pour les sols et les murs, pensez « couleurs chaudes » : si le blanc permet d’apporter un maximum de lumière à l’intérieur, il est également possible de jongler avec toute une palette de nuances qui vont du jaune moutarde au terracotta, en passant par toutes les nuances de rouge et de brun, rouille, safran…

Une fois que l’ambiance est posée, place à une explosion de nuances : des couleurs pointues ou carrément improbables dans les accessoires déco, qui mettent le good good sans passer par la case déprime ! Jaune, orange flash, bleu canard, rouge vif, vert émeraude, turquoise, ou rose pétant… Peu importe, du moment que c’est vif, frais et bariolé ! Et c’est ça qu’on aime : ce petit cocktail de teintes chamarrées n’obéissant à absolument aucune règle a l’art de chasser la grisaille et ramener du soleil dans l’intérieur. Pour réussir sa fresque colorée, cap sur les coussins ! Et là, tous les modèles sont permis, du plus uni au plus bigarré : Baki, Jungle, Aquarelle, Tropical, Ystad, Pylos, et surtout Saar et son joli macramé… C’est la coussin-mania !

On peut aussi amener de la couleur grâce à un paravent en bois Naisha et son look multivitaminé fait de tissage, qui peut aussi bien servir d’accessoire déco que de séparateur de pièces. Ou alors grâce aux tapis. Mais cette fois-ci, on les choisira en laine, ornés de motifs ethniques rappelant vaguement les symboles et autres fresques mayas ou aztèques : on pense tout particulièrement aux modèles Nael et Maduban qu’on verrait bien exhiber leur jolie laine dans le salon ou la chambre…

Reste plus qu’à se servir une petite tequila (oui on sait, l’abus d’alcool est dangereux pour la santé #casseursdambiance), magazines et telenovela en fond sonore, sombrero sur la tête… Et voilà. 


La déco hacienda n'a plus de secrets pour vous !
C’est qui la patrón, maintenant ?

Un peu de couleurs dans ce monde de brutes !